Après La princesse qui n’aimait pas les princes, une pièce jeune public dont les représentations ont été annulées fin février à Perreux-sur-Marne, c’est au tour de Oh Boy!, une adaptation du roman éponyme de Marie-Aude Murail par le metteur en scène Olivier Letellier à destination du jeune public, de se voir déprogrammée puis reportée à Bonneuil-sur-Marne dans le Val-de-Marne (94). Les motifs de ce report: «une défaillance du système alarme incendie depuis la fin du mois de février» et «les consignes qui ont été données aux enseignants d’annuler leurs participations aux représentations scolaires» selon un communiqué de la Salle Gérard-Philippe qui devait accueillir trois représentations les 3 et 4 mars derniers (soit 554 enfants de CM1/CM2).

Repoussée par l’inspection académique du Val-de-Marne, la pièce aurait été victime des peurs de réactions parentales. Dans un article sur le site de L’Express en date du jeudi 13 mars, la directrice académique (DASEN 94) Elisabeth Laporte se défend de vouloir annuler les représentations et souhaite «prendre le temps d’expliquer aux parents l’intérêt de cette pièce». Au syndicat Sud éducation 94 qui rapporte un échange écrit dans un communiqué du 8 mars, elle explique: «En revanche, j’ai effectivement souhaité que ce spectacle soit reporté d’ici la fin de l’année, déjà pour le déconnecter du mouvement actuel de la Journée de Retrait des Écoles et pour s’assurer que le programme « ABCD de l’égalité » ne fasse plus l’objet de rumeurs infondées et soit bien compris dans son esprit et dans sa forme».

Alors que ces fameuses Journées de Retrait des Écoles ont touché très inégalement les établissements de Bonneuil-sur-Marne selon Philippe Barre de Sud éducation 94, on peut s’interroger sur le fait que les craintes d’une supposée réaction négative des parents puissent à elles seules conduire l’inspection académique à reporter une pièce jeune public. «C’est assez révélateur d’un climat détestable. Il ne faut pas reculer devant des comportements ou des attitudes homophobes», analyse le syndicaliste.

Le spectacle Oh Boy!, qui a reçu un Molière du spectacle jeune public en 2010 et qui a déjà été joué plus de 600 fois depuis le off d’Avignon, met en scène un jeune homme de 26 ans, gay, qui se voit proposer du jour au lendemain une tutelle sur trois demi-frères et sœurs dont il ne soupçonnait même pas l’existence. Sans être le thème principal de la pièce, l’homosexualité y est abordée sans tabou au même titre que la maladie, le suicide, la mort ou les secrets de famille. Pour le syndicat enseignant, la pièce est d’ailleurs d’une grande qualité: «Les collègues qui, par le passé, ont emmené leurs élèves voir ce spectacle nous ont tous témoigné de la qualité de la pièce et de la finesse de la présentation faite par le metteur en scène», précisent-ils dans leur communiqué.

«Dans des quartiers comparables à ceux de Bonneuil, un travail pédagogique préalable, avec des élèves pourtant réputés très difficiles a donné lieu à une démarche pédagogique de grande qualité.»

DES PROPOSITIONS DE REPROGRAMMATION
La municipalité de Bonneuil-sur-Marne s’est offusquée de ce report en proposant de reprogrammer Oh Boy! le vendredi 2 mai à 20h30 en tout public en accord avec la compagnie. Vendredi 14 mars, de nouvelles propositions ont été formulées pour reprogrammer le spectacle sur le temps scolaire lors de deux nouvelles représentations tout au long du mois de mai et «sans attendre la décision de l’inspection académique». «Le maire sera personnellement présent lors de ces représentations afin de soutenir la diffusion de ce spectacle», précise la salle.

«Toute cette affaire est vraiment incompréhensible», commente pour sa part le metteur en scène Olivier Letellier, qui s’étonne de la polémique. «C’est vraiment le genre de spectacle qui fait l’effet inverse: ça parle de tutelle, de maladie, d’abandon, mais avec joie et on doit pouvoir parler aux enfants de tout ça avec poésie», ajoute-t-il. Et ce d’autant qu’il s’agit d’un formidable outil pour lutter contre l’homophobie et pour déconstruire les préjugés sur l’homosexualité.

Mercredi 19 mars, une rencontre est prévue entre la mairie de Bonneuil et le metteur en scène de Oh Boy! pour discuter des différentes propositions de la municipalité.

Photo DR

Via Neoprofs.