Les lois criminalisant l’homosexualité se multiplient en Afrique, du Nigeria à l’Ouganda. Vendredi 7 mars, des manifestations étaient organisées dans plusieurs villes du monde pour soutenir les LGBT de ces pays.

À New York, un rassemblement a eu lieu devant l’ambassade du Nigeria, dont les participant.e.s exigeaient que les États-Unis prennent une position plus ferme, en particulier sur la loi promulguée le 14 janvier denier par le président Goodluck Jonathan (lire Au Nigeria, la répression de l’homosexualité s’aggrave). Quelques militant.e.s ont été interpellé.e.s alors qu’ils et elles bloquaient l’entrée de l’ambassade.

La journaliste Kelly Cogswell et la réalisatrice Harriet Hirshorn y étaient, et ont recueilli plusieurs témoignages, dont celui d’Adejoke Tugbiyele, une Américano-Nigériane qui est née aux États-Unis mais a grandi en Afrique.

Si la vidéo ne s’affiche pas, cliquez sur Manifestation en faveur des LGBT du Nigeria à New York