Le tribunal d’instance du XVe arrondissement a rendu sa décision ce matin concernant l’affaire du logement social des époux Tellenne et a donné raison à la Régie immobilière de la ville de Paris (RIVP). Un communiqué de la RIVP a annoncé l’expulsion de la famille Tellenne de son appartement de 173 m2 du Champ-de-Mars: «Ce jugement confirme le caractère illicite de l’activité commerciale dans les logements et de la sous-location dans ceux-ci par la société « Jalons », prononce la résiliation des deux baux des logements occupés par les époux Tellenne, et ordonne leur expulsion sous un délai de 4 mois. Cette décision s’inscrit dans les valeurs de « transparence, d’équité et de respect du droit », adoptées à la RIVP.»

Se sachant menacée d’expulsion, Virginie Merle-Tellenne avait lancé le mois dernier un appel à dons en raison de ses ressources «infimes» à elle et à son époux Basile de Koch. Devant l’énormité de sa quête la blogueuse Klaire avait publié un post particulièrement savoureux dans lequel elle expliquait pourquoi elle viendrait en aide à la famille Tellenne.

Virginie Merle-Tellenne s’est déclarée anéantie par la nouvelle, tandis que ses soutiens ont fustigé le caractère politique de cette décision de justice. La «Manif pour tous» a quant à elle montré un geste de compassion envers son ex-leadeuse et s’est fendue d’un bref communiqué sur son site: «Jamais Frigide Barjot et sa famille n’auraient été expulsés de leur logement si elle n’avait mené le combat contre la loi Taubira pendant des mois. La Manif Pour Tous l’assure ainsi que sa famille de tout son soutien dans cette épreuve.» Pour mémoire, les Tellenne payaient un loyer de 2850 euros pour leur appartement, soit un montant dérisoire en comparaison des loyers parisiens, et possèdent d’autres biens, tels que deux appartement dans les Xe et XVe arrondissements.

Photo Pmougin