«Ce divorce est une évidence, un épiphénomène et un des effets secondaires du mariage», commente Me Joëlle Glock, l’avocate du couple gay toulousain qui a divorcé lundi après s’être marié fin juin. On n’aurait pas mieux dit. À lire sur Metronews.