Les quatre hommes accusés d’avoir tué Daniel Zamudio, un jeune gay de 24 ans, ont été condamnés hier après-midi par la justice chilienne. Patricio Ahumada Garay, considéré comme le principal responsable de la mort du jeune homme, a écopé d’une peine de prison à perpétuité. Alejandro Angulo et Raul Lopez ont quant à eux reçu une peine de 15 ans de prison, tandis que Fabián Mora a été condamné à sept ans d’emprisonnement. Ils avaient entre 19 et 25 ans au moment des faits. Leurs avocats, mais aussi l’accusation ont désormais 10 jours pour déposer un recours en annulation.

UN CRIME ATROCE
Le 3 mars 2012, Daniel Zamudio avait été attaqué par quatre hommes dans un parc de Santiago. Frappé et torturé, le jeune homme avait sombré dans le coma. Son corps avait été retrouvé couverts de brûlures de cigarettes et de coupures en formes de croix gammées, l’oreille arrachée, les jambes cassées. Il est décédé des suites de ses blessures quelques semaines plus tard. Ce crime homophobe avait profondément choqué et ému la société chilienne et plusieurs manifestations avaient été organisées.

UN DES ACCUSÉS EN GRÉVE DE LA FAIM
La décision de justice a pris en compte l’«extrême cruauté» avec laquelle les quatre hommes ont agi parce que Daniel Zamudio était homosexuel. Patricio Ahumada Garay, l’homme qui a commis le plus de dommages corporels, a débuté une grève de la faim la semaine dernière pour protester contre la peine requise. À l’annonce du jugement, il aurait déclaré que les juges étaient achetés et qu’il était innocent.

ENCORE UNE AGRESSION HOMOPHOBE AU CHILI
L’atrocité de la mort de Daniel Zamudio aura finalement servi d’électrochoc pour que le Parlement adopte des mesures concrètes en matière de lutte contre les discriminations. Malheureusement, un autre jeune gay a récemment subi une attaque homophobe. Dimanche dernier, Wladimir Sepulveda, 21 ans, se promenait dans le centre de San Francisco de Mostazal quand lui et ses amis ont été pris à partie par un groupe d’hommes et de femmes qui l’ont insulté, puis frappé. Hospitalisé, il souffre d’un traumatisme crânien et demeure dans un état critique.

Voir l’annonce du verdict:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Justicia declaró presidio perpetuo para Patricio Ahumada por caso Zamudio

Photo DR