Quelques mois après une greffe du foie, le chanteur et guitariste Lou Reed est mort aujourd’hui à l’âge de 71 ans. Considéré comme l’un des précurseurs du punk, leader du groupe The Velvet Underground dans les années 60, protégé d’Andy Warhol, Lou Reed a longtemps entretenu une réputation de poète sulfureux, avec des chansons devenues mythiques telles Walk On the Wild Side, qui traite de l’homosexualité et des trans’ prostitué.e.s de New York, tirée de l’album Transformer en 1972, produit par David Bowie. Son chef d’oeuvre restera le mythique Berlin, son troisième album. Le concept-album, qui raconte l’histoire d’un couple tragique, Jim et Caroline, ne connût pas le succès lors de sa sortie en 1973 mais devint culte par la suite. Lou Reed l’a réenregistré en live en 2006.

ÉLECTROCHOCS
Dans sa jeunesse, Lou Reed avait notamment subi des séries d’électrochocs destinées à le soigner de son homosexualité, souvenir qu’il avait raconté dans la chanson Kill Your Sons et dans le livre Please Kill Me, recueil de témoignages de celles et ceux qui ont fait la culture punk:

«Ils mettent un truc au fond de la gorge pour ne pas qu’on avale sa langue, et ils mettent des électrodes sur la tête. C’est ce qui était recommandé dans le comté de Rockland pour décourager les sentiments homosexuels. L’effet, c’est qu’on perd la mémoire et qu’on devient un légume. On ne peut pas lire un livre parce que quand on arrive à la page 17, on doit revenir à la première page à nouveau.»

En 2008, Lou Reed avait épousé sa compagne, la compositrice expérimentale Laurie Anderson. Ces derniers temps, le chanteur avait travaillé avec des groupes comme Metallica, Gorillaz ou encore Metric et avait fait une tournée mondiale.

« C’ÉTAIT UN MAÎTRE »
Parmi les nombreuses réactions à sa mort, on peut noter celle de son vieil ami David Bowie, qui a simplement posté une photo où les voit ensemble, avec ce commentaire: « C’était un maître. » Côté française, on peut noter la réaction d’Etienne Daho, qui a fait beaucoup pour pour populariser le Velvet Underground et Lou Reed. Sur Facebook, le chanteur se fend d’un « Merci pour tout Monsieur Reed. Reposez en paix avec Andy, Sterling [Morrisson, guitariste et bassiste du Velvet Underground] et Nico », accompagné d’un lien vers une vidéo de Waiting for the man et de ce montage photo savoureux (« Êtes vous un travesti ou un homosexuel? » « – Parfois »):

lou reed

 

Si le lecteur ne s’affiche pas cliquez sur Lou Reed – Walk on the Wild Side (LIVE)

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=qMi1jnDHE9U

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Lou Reed Ft. Antony Hegarty Perfect Day (HQ)

Photo Capture