[mise à jour, 10 mai] Conchita Wurst dément être trans’.

Candidate de plusieurs émissions de télé-crochets sous le nom de Thomas Neuwirth, l’artiste Conchita Wurst représentera l’Autriche au concours de l’Eurovision, à Copenhague au printemps prochain. Ce choix de l’Autriche n’est pas apprécié partout. Ainsi, une pétition adressée au ministre de l’Information demande le boycott et l’interdiction de la diffusion à la télévision du concours.

«À cause des libéraux/ales européen.ne.s, le concours international et populaire, qui sera regardé par nos enfants, est devenu un haut lieu de la sodomie», argue l’auteur de la pétition. D’après lui, la Biélorussie serait désormais un des seuls pays «capables de maintenir des valeurs normales et saines fondées sur l’amour et le soutien mutuel entre hommes et femmes». La pétition maintient enfin qu’«un mode de vie inacceptable pour la société biélorusse est encouragé». Pour le moment, le nombre de signatures recueillies n’a pas été communiqué.

En Autriche aussi, la candidature de Conchita Wurst a choqué une frange de la population. Une autre pétition réclame d’ailleurs un vote démocratique pour désigner l’interprète qui devrait se rendre au concours cette année à la place de la chanteuse. Celles et ceux qui en sont à l’origine se dédouanent bien sûr de toute homophobie ou transphobie: «Il ne s’agit pas d’une prise de position pour ou contre les travestis, l’orientation sexuelle ou même la qualité musicale», affirme un des administrateurs de la page autrichienne NEIN zu Conchita Wurst beim Song Contest.

Photo Manfred Werner

Via Gay Star News.