Kurt Cobain, défunt chanteur du groupe Nirvana, au-delà d’être une figure majeure de la musique rock, était aussi un fidèle allié des LGBT et s’était exprimé à plusieurs reprises à ce sujet dans des interviews. Le chanteur, dont l’enfance et l’adolescence sont aussi marquées par l’homophobie et le harcèlement, se définissait comme «gay dans l’esprit»: «Je faisais semblant d’être gay juste pour provoquer les gens. J’avais la réputation d’être homosexuel à 14 ans. C’était vraiment cool, parce que j’avais quelques amis homos à Aberdeen, ce qui est quasi impossible. Comment j’ai pu tomber sur un.e homo à Aberdeen, c’est juste incroyable! Mais je me suis fait de très bons amis comme ça. Je me suis beaucoup fait casser la gueule, évidemment, parce que j’étais associé à eux/elles. Les gens croyaient juste que j’étais bizarre au début, juste un gosse taré. Mais une fois que j’ai eu l’étiquette gay, j’ai eu la liberté d’être un phénomène de foire et de laisser les gens penser qu’il valait mieux ne pas traîner avec moi.»

UNE INTERVIEW EXCLUSIVE AVEC JON SAVAGE
L’émission de PBS Blank On Blank, diffusée sur Youtube, met en images d’anciennes interviews de stars. La dernière vidéo dépoussière ainsi un entretien de Kurt Cobain réalisé par Jon Savage en 1993 et qui révélait une nouvelle facette du chanteur et de son passé (à partir de 2’49):

Si vous ne pouvez pas voir le lecteur, cliquez sur Kurt Cobain on Identity | Blank on Blank | PBS Digital Studios

Jon Savage: «Aviez-vous des problèmes avec les gens qui pensaient que vous étiez gay?»
Kurt Cobain: «Ouais, je pensais même que je l’étais. J’ai pensé que ça pouvait être la solution à mon problème. Même si je n’ai jamais essayé, j’avais un ami gay et puis ma mère ne m’a plus autorisé à être ami avec lui parce que… eh bien… elle est homophobe. Ça été vraiment bouleversant parce que finalement j’avais trouvé un ami que je pouvais prendre dans mes bras et pour qui j’avais de l’affection et on parlait de plein de choses.»
Kurt Cobain: «Donc vous ne vous êtes plus vus?»
Jon Savage: «Oui, je ne pouvais plus traîner avec lui.»

Jon Savage interroge aussi le chanteur sur sa technique vocale et sur les douleurs chroniques qu’il a ressenties tout au long de sa vie: «Je suis toujours en souffrance et ça ajoute d’autant plus de colère à notre musique. En fait, j’en suis assez reconnaissant pour ça.» Difficile de ne pas avoir un pincement au cœur quand en conclusion de l’interview animée, Kurt Cobain raconte que pour la première fois de sa vie depuis le divorce de ses parents quand il avait huit ans, il se sent optimiste et au mieux de sa forme physique et mentale, grâce à son mariage avec Courtney Love et à la naissance de sa fille. Moins d’un an après l’interview, Kurt Cobain se suicidait.

Lire l’intégralité de l’interview.

Via Towleroad.