Après la lettre ouverte de Ludovine de la Rochère lui reprochant son «reniement» sur l’ouverture du mariage aux couples homos, Jean-François Copé tente de se raccrocher aux branches. Selon l’AFP, dans un courrier adressé à la présidente de la «Manif pour tous», le président de l’UMP affirme avoir toujours été «favorable» à une «union» mais contre l’adoption, la PMA, la GPA etc.

Jean-François Copé a beau citer un «éditorial du 11 janvier 2013» ou ses déclarations «le 26 mai 2013 sur RTL», il a du mal à convaincre, que ce soit dans le camp des pro-égalité des droits ou des antis. Peut-être parce qu’il avait dit le contraire peu de temps avant: