Saluée par la députée EELV Barbara Pompili au sujet de la tenue des Gay Games à Paris en 2018, la ministre des Sports Valérie Fourneyron a justifié l’engagement du gouvernement en faveur de cet événement par la lutte de son ministère contre les discriminations lors de l’examen ce mardi 22 octobre du projet de loi de finances pour l’année 2014 en commission élargie.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Valérie Fourneyron: «Dans le sport, il ne doit pas y avoir de discrimination»

«La lutte contre toutes les discriminations fait partie des priorités portées au sein de mon ministère et au sein du nouveau Conseil national du sport (CNDS), avec Laura Flessel qui a également été la marraine de l’accueil des Gay Games pour Paris 2018. Nous aurons à cette occasion une grande rencontre qui accueille les 15000 participant.e.s sur des compétitions sportives, culturelles, quelles que soient leur orientation sexuelle ou leur performance. Ce sera un moment où une nouvelle fois, on portera ce message que dans le sport, il ne doit pas y avoir de discrimination.»

Photo Capture