Samedi 19 octobre, entre 500 et 1000 manifestant.e.s ont relié les Invalides à la place de la Bastille, à Paris, à l’occasion de la 17e édition de la marche Existrans. Le collectif qui organise la manifestation l’a noté avec satisfaction: cette année, la mobilisation a touché au-delà des personnes trans’ et intersexes. Ont répondu à l’appel des associations trans’, plusieurs associations LGBT comme SOS homophobie, l’Inter-LGBT, mais aussi des associations des droits humains, comme Amnesty International.

Pour les personnes trans’ et intersexes, la frilosité du gouvernement actuel est inadmissible, après la loi sur le mariage et l’adoption en mai dernier. «Rien n’a été fait pour les trans’», déplore Giovanna Rincon du collectif Existrans. En tête des revendications, les associations exigent le changement d’état civil libre et gratuit, mais aussi des mesures concrètes en matière de lutte contre la transphobie, ainsi que des formations de sensibilisation pour informer les professionnel.le.s amené.e.s à travailler auprès des personnes trans’.

Voir aussi Existrans 2013: les photos.