Si Bertrand Delanoë reste parfois vague et évasif dans Delanoë libéré, réalisé par Yves Jeuland, il n’en livre pas moins des détails sur ses parcours politique et personnel. De la prise de conscience croissante de son homosexualité pendant son adolescence à Rodez à son accession à la fonction de maire de Paris en 2001, en passant par son coming-out dans Zone Interdite en 1998, l’élu évoque ses expériences passées. Et assure ne pas avoir «construit une relation sentimentale avec une seule personne tout au long de [sa] vie», mais refuse d’en dire plus.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Maire célibataire – extrait du documentaire «Delanoë libéré»

Ce soir à 23h10 sur France 3.