C’est au tour d’Arte de rendre hommage à Jean Cocteau, 50 ans après sa disparition. À 20h45, la chaîne programme un classique, La Belle et la Bête, écrit pour Jean Marais.

«Ma méthode est simple: ne pas me mêler de poésie, écrivait Jean Cocteau, dans la préface de son journal, rappelle Olivier Père sur le site d’Arte. Elle doit venir d’elle-même. Son seul nom prononcé bas l’effarouche. J’essaie de construire une table. À vous, ensuite, d’y manger, de l’interroger ou de faire du feu avec.»

Olivier Père qui ajoute: «Comme Melville ou Pasolini quelques années plus tard, Cocteau réinvente le cinéma en bouleversant des règles qu’il ignore la plupart du temps, soutenu, aidé et encouragé par son équipe. Sans cette innocence, les images de La Belle et la Bête ne seraient pas aussi saisissantes, avec des trucages aussi primitifs que sublimes, avec les acteurs glissant en direction de la caméra au lieu de l’inverse, les jeux de miroirs, les ralentis et les images qui défilent à l’envers. Sans ce combat de chaque instant contre les éléments extérieurs, les autres et lui-même Cocteau n’aurait pas signé un des plus beaux films de l’histoire du cinéma.»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur LA BELLE ET LA BETE – Bande Annonce – HD

Le film sera suivi du documentaire d’Yves Riou et Philippe Pouchain, Cocteau-Marais – un couple mythique, à 22h15. «Récit d’un amour inconditionnel et peu conventionnel, et de l’ascension mondaine d’un couple d’artistes d’abord vilipendés, puis élevés au rang de vedettes, ce documentaire fait aussi revivre le Tout-Paris vibrionnant de l’avant et de l’après-guerre, peut-on lire sur le site de la chaîne. Cocteau et Marais ont formé autour d’eux un petit cercle bohème, où l’on croise l’athlétique Colette, chaussée été comme hiver de spartiates, Proust dans son nuage de poudre anti-asthme, Arletty pouffant aux blagues de l’écrivain.»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Cocteau Marais

Puis à 23h15, toujours sur Arte, L’Homme blessé, réalisé par Patrice Chéreau en 1983, coécrit avec Hervé Guibert, qui révéla Jean-Hugues Anglade au cinéma:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur L’homme blessé

Hommage aussi sur France 2, qui diffuse La Reine Margot à 20h45.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur La reine Margot – Bande annonce HD

Photo Patrick Mesner/Gamma (via Arte)