Une étude publiée dans la revue Human Nature et initiée par Doug VanderLaan, chercheur au Centre pour les addictions et la santé mentale au Canada, se penche sur la vie des trans’ et des hommes attirés par les hommes pendant la préhistoire. Les sociétés égalitaires de l’époque, c’est-à-dire celles qui considéraient que femmes et hommes devaient être traité.e.s de la même façon, se montraient également extrêmement ouvertes envers ceux dont le comportement ne correspondait pas à leur sexe biologique. Bémol: l’étude s’intéresse exclusivement aux personnes de sexe biologique masculin. À lire sur le Huffington Post.