Élu depuis 2009 à la Knesset, Nitzan Horowitz est le seul député ouvertement gay d’Israël. Il s’est jusqu’ici battu pour que soit reconnu le mariage civil, mais cette initiative a été rejetée en 2012. Son prochain combat, ce sont les municipales à Tel Aviv. Une ville plutôt gay-friendly mais qui constitue une exception dans le pays et dans la région et où les couples de même sexe n’ont pas de reconnaissance légale. Candidat du parti sioniste de gauche Meretz, il y affrontera le travailliste Ron Huldai, en poste depuis 15 ans. Le leitmotiv de Nitzan Horowitz est d’incarner une certaine forme de «normalité» et de respectabilité dans ce pays où il est vu comme un modèle par les un.e.s et comme un marginal par d’autres. À lire sur Courrier International.