Dans Hunger Games, Josh Hutcherson n’a définitivement pas le sex-appeal et le magnétisme foudroyant de Liam Hemsworth. Si on était Jennifer Lawrence, on n’aurait pas trop de mal à décider quels sont les bras les plus accueillants dans ce triangle amoureux. Mais dans la vraie vie, Josh Hutcherson a un discours tellement friendly qu’on ne peut pas passer à côté. Il fait ça pour le marketing, diront certain.e.s, et ces empêcheurs/ses de tourner en rond n’ont peut-être pas totalement tort. Seulement, les stars hétéros prêtes à s’impliquer autant pour les LGBT ne sont pas légion et son histoire familiale – ses deux oncles gays sont morts du sida – donne à sa démarche un fond d’authenticité.

Interviewé par Out, le comédien s’est d’abord livré sur son orientation sexuelle. «Je me considère comme étant plutôt hétéro», a-t-il indiqué. Pourquoi «plutôt»?

«Parce que pour l’instant, je peux dire que je suis hétéro à 100%, mais qui sait? Dans une putain d’année, je pourrais rencontrer un mec et me dire un truc du genre: « Waouh, je suis attiré par cette personne ». Il y a certains gars que je vois et pour lesquels je me dis: « Putain, il est bien fichu », vous voyez? Je n’ai jamais été jusqu’à « Oh, je veux embrasser ce mec ». J’aime vraiment les femmes. Mais je pense que se définir comme étant quelque chose à 100%, c’est un peu être obtus et fermé.»

C’est dans cette perspective qu’il a cofondé le projet Straight but not narrow («Hétéro mais pas fermé»), où lui et d’autres hétéros s’engagent pour les droits des personnes LGBT. En août, il a participé à un match de basket en marge d’un concert des One Direction à Los Angeles. Le but de ce match de charité était de récolter des fonds pour son association. Le basketteur Jason Collins y a reçu un prix et un jeune trans’ nommé Zachary Kerr a pu y prendre la parole pour raconter son travail militant.

Remise du prix à Jason Collins:

http://youtu.be/_lYqWUivvVc

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Josh Hutcherson presents Jason Collins with Straight But Not Narrow Advocate of the Year Award

Discours de Zachary Kerr:

http://youtu.be/E0pecB7iqQc

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Zachary Kerr talks about being a transgender youth at the 5th Annual Nike Basketball 3ON3 Tournament

«Dès que j’ai pu avoir un peu de notoriété pour attirer l’attention sur ce sujet, ça m’a semblé être une évidence», explique Josh Hutcherson. Du haut de ses 20 ans (il fêtera ses 21 printemps ce samedi 12 octobre), il a déjà été intimement touché par l’épidémie du sida qui a ravi la vie de deux de ses oncles homosexuels. «Mon oncle Steve est mort le lendemain du jour où ma mère lui a annoncé qu’elle était enceinte de moi, raconte l’acteur. Elle était très triste que je n’aie jamais pu les rencontrer. Et je le suis aussi, ils avaient l’air incroyables.»

Depuis son plus jeune âge, Josh Hutcherson voit ses parents s’impliquer dans des associations de lutte contre le sida. Cette famille de démocrates convaincu.e.s dans un État plutôt hostile – le Kentucky – était une sorte de havre. Et s’il a des enfants un jour, il espère pouvoir perpétuer ce modèle d’ouverture et de tolérance. «Je rêve qu’un jour, mon enfant rentrera de l’école et me dira: « Papa, il y a cette fille que j’aime, et ce garçon que j’aime et je ne sais pas qui j’aime le plus et je ne sais pas quoi faire. » Et ce serait juste un non-problème, genre « Entre les deux, qui est quelqu’un de bien? Qui te fait rire le plus?».

Photo YouTube