Comme promis dans la vidéo où il présentait des excuses, Guido Barilla a rencontré des associations LGBT italiennes ce lundi 7 octobre à Bologne. Il avait déclaré quelques semaines plus tôt qu’il ne voulait pas voir de personnes homosexuelles dans les publicités pour ses pâtes car il souhaite privilégier des modèles «traditionnels». Lors de sa réunion avec les représentant.e.s des associations présentes – Arcigay, Arcilesbica, Famiglie Arcobaleno, Equality Italia et Gaynet  –, il a de nouveau demandé pardon avant d’annoncer que des mesures en faveur des LGBT seraient prises par sa société.

«UN BON DÉBUT»
Verra-t-on bientôt des homos, des bis ou des trans’ dans les pubs de la marque? «On pourrait dire que Barilla fera des campagnes pro-homo à l’avenir, mais ce n’est pas sûr pour le moment, a précisé Franco Grillini d’Arcigay à Gay Star News. Nous devons nous rencontrer à nouveau pour discuter de leurs nouvelles publicités. Ils feront probablement quelque chose pour notre communauté, car ils/elles ont compris que les LGBT ont un grand pouvoir. Et c’est assez étonnant: maintenant les LGBT ont aussi un poids sur les politiques des marques.» L’impact du boycott en Amérique du Nord a clairement affecté les ventes de la marque dont les responsables se sont rendu.e.s aux États-Unis la semaine dernière pour tenter de calmer l’incendie.

Franco Grillini refuse toutefois de se contenter de ces déclarations d’intention:

«Nous nous réjouissons de ce que M. Barilla a déclaré aujourd’hui. Mais nous ne pouvons pas dire que nous sommes en paix. Nous attendons toujours des mesures concrètes en faveur des LGBT, même si les discussions très sérieuses que nous avons eues aujourd’hui constituent un bon début.»

Photo Capture