Le nouveau numéro d’Habillé.e.s pour l’été, de nouveau réalisé par Loïc Prigent, a un air de fin d’année scolaire. Le mot «exercice» est un refrain lancinant dans la bouche de Mademoiselle Agnès. Un peu comme au bac, il s’agit pour chacun.e des créateurs/trices de présenter leur chef-d’œuvre final qui vient conclure une saison d’éprouvant labeur et annonce en filigrane le début des vacances. Le défilé du jeune créateur Jacquemus, déjà repéré dans Habillé.e.s pour l’hiver, a été emblématique de cet esprit, plongeant d’entrée le nez dans le sable de la Grande-Motte, puisque la station balnéaire sert de toile de fond à son «exercice». Isabel Marant et d’autres ont perpétué cette ambiance pré-colonie de vacances pour les Frenchies, pré-bal de promo pour les Ricain.e.s, le défilé constituant un point d’orgue avant un repos bien mérité.

«MA CHÉRIE, GROSSIS-TOI POUR QUE ÇA TIENNE»
Le clou du spectacle, ce fut le défilé de Rick Owens à Bercy, avec des femmes de toutes les couleurs et de toutes les formes – serait-il lui aussi un aficionado d’Orange Is The New Black? Ses mannequins au visage enragé se sont adonnées à une performance de stepping fort entraînante, un renouveau bienvenu (mais controversé) là où la plupart des créateurs/trices se contentent de poser des vêtements sur des filles lisses et sans relief, comme si elles avaient été élevées en batterie. Mademoiselle Agnès a par ailleurs eu la bonne idée de convier nos chères Catherine et Liliane au défilé Chanel. Bonne nouvelle: Karl Lagerfeld a survécu à la présence de leurs vêtements C&A. Et cerise sur le gâteau (sans calories, bien sûr): les blagounettes des deux commères dérident tandis que les mannequins défilent.

En bonus, des petites perles. Christophe Guillarmé (ex-La Feme Célébrités en Afrique, si si) exhorte une de ses modèles: «Ma chérie, grossis-toi pour que ça tienne». Les escouades de «maquilleurs de jambes». Le (mignon) ingé’ son, le crâne sous l’émoi d’une gueule de bois, installé juste à côté d’une fontaine ondoyante un dimanche matin au défilé Kenzo en Seine-Saint-Denis (le pauvre). Les Daft Punk en première ligne d’un défilé (mais de dos). Mademoiselle Agnès qui drague et se fait draguer par Pharrell Williams, normal. Marc Jacobs qui fait ses adieux à Louis Vuitton dans un défilé tout de noir, quelques jours avant que sa rupture avec Harry Louis soit dévoilée. Et surtout: la présence d’Alexandre, mon voisin du 2e étage, au défilé d’Iris Van Herpen (oui, oui, mon voisin est mannequin).

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Habillé.e.s pour l’été – La bande-annonce

Ce soir à 22h25 sur Canal+.

Photo Jeff Lanet/CANAL+