Pour la première fois dans l’histoire des Gay Games, une ministre en exercice étaient venue défendre une candidature devant la Fédération des Gay Games. Ce soir, après l’annonce de la désignation de Paris pour accueillir les jeux de 2018, Valérie Fourneyron a salué le travail de celles et ceux qui ont porté le projet depuis plusieurs.

«C’est beaucoup d’émotion, d’enthousiasme, a-t-elle déclaré à Yagg. Le comité d’organisation de Paris 2018 a fourni un gros travail. Il a été créatif, fédérateur, il a réuni derrière lui les autorités publiques: le gouvernement, la région île de France, la ville de Paris avec le soutien du mouvement sportif et culturel, une marraine superbe avec Laura Flessel, un président d’honneur avec Pierre Bergé, et Jean Paul Gaultier.

Tout le monde était derrière la candidature car elle était enthousiasmante. Je suis très heureuse que la ville lumière accueille ces Gay Games.»

Les candidat.e.s à la succession de Bertrand Delanoë à la mairie de Paris ont également rapidement réagi. «C’est avec une immense fierté que j’ai pris connaissance de la décision de confier à Paris l’organisation des Gay Games de 2018, lors de la cérémonie qui vient de s’achever à Cleveland, a déclaré la candidate PS (et actuelle première adjointe) Anne Hidalgo dans un communiqué. Je tiens à remercier les citoyens, les militants et les réseaux associatifs qui se sont mobilisés avec ferveur et dévouement, afin de porter la candidature de notre ville et de lui permettre de l’emporter.

«Je me réjouis que nous puissions accueillir cet événement international majeur, ouvert à toutes et tous, fédérant des athlètes du monde entier et consacrant les valeurs d’égalité, de solidarité et de tolérance. Paris sera au rendez-vous de ce grand moment sportif et convivial.»

Sa principale adversaire, l’UMP Nathalie Kosciusko-Morizet, s’est, elle, exprimée sur Twitter:

Son message de félicitations a très vite été nuancé par ce commentaire de Ian Brossat, chef des communistes à Paris:

Le président du Conseil régional d’Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, a, lui aussi, rappelé le message des Gay Games:

Photo Paris 2018