Une immense émotion, de Cleveland à Paris. Au Who’s, dans le Marais, l’annonce suivie en streaming a été accueillie avec des cris de joie et des larmes de bonheur dans l’assistance composée de bénévoles de Paris 2018 et du Tournoi international de Paris (TIP), de militant.e.s LGBT, de président.e.s d’associations, de sportives et de sportifs.

Paris a donc été préférée à Londres et à Limerick pour l’organisation des jeux de 2018.

La candidature parisienne bénéficiait de très nombreux soutiens, tant politiques – gouvernement, région Ile-de-France, mairie de Paris – que sportifs – 23 fédérations et le Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Portée par l’association Paris 2018, qui travaille depuis plusieurs années pour préparer le projet, cette candidature a aussi pu compter sur sa marraine, Laura Flessel, qui était aux côtés de l’équipe dirigeante ce soir à Cleveland (lire Gay Games: Le grand oral de Paris 2018 à Cleveland).

Lire aussi Valérie Fourneyron: «Tout le monde était derrière la candidature de Paris car elle était enthousiasmante»