La France a les Hommen, les États-Unis ont Dennis Jernigan. L’interprète est peut-être moins joli que nos chers opposants au mariage pour tous mais la chanson Rise Up pourrait difficilement être plus gay:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Rise Up‬

Et pourtant elle a été choisie pour devenir l’hymne des ex-gays lors d’un concours organisé par Voice of the Voiceless («la voix des sans-voix»), qui défend les droits des «anciens homosexuels» et de celles et ceux qui souffrent d’une «attraction non-désirée pour les personnes du même sexe».

Le clip en revanche pourrait gagner à être peuplé de garçons musclés (ou pas), de boules à facettes et de paillettes. Voire de licornes.

Via Queerty et Joe. My. God.