Jason et Sarah n’imaginaient pas faire de leur mariage une tribune pour l’égalité. Ils y ont pourtant été amenés lorsque la salle qu’ils avaient réservée pour organiser le dîner de fête a fait l’objet d’une controverse. Les propriétaires du lieu ont en effet refusé de la louer à des couples de même sexe, considérant que les unions entre homosexuel.le.s n’ont pas la même valeur. Les invitations de Jason et Sarah avaient déjà été envoyées et ils avaient effectué leur réservation plus d’un an à l’avance, mais ils ont préféré y renoncer.

«Il aurait été si facile de juste hausser les épaules et de ne pas prendre en compte le refus [des propriétaires] de louer la salle pour le mariage de deux hommes, mais j’ai pensé à toutes les fois où j’avais eu la chance de me porter volontaire pour soutenir les droits des homos et aux sous que j’aurais pu apporter pour soutenir un événement ou un autre mais soit j’arrivais trop tard soit je n’avais pas les moyens. […]

Nous somme solidaires avec tou.te.s ceux/celles qui ont dû se battre pour l’égalité ou se cacher parce qu’il était trop dangereux ou effrayant d’être qui ils/elles sont. C’est pour toutes les autres injustices survenues avant le XXIe siècle. C’est notre petite contribution, mais elle a du poids pour nous. Finalement, nous ne faisons pas que soutenir les droits des homos, mais nous soutenons les droits humains, en tant qu’Américains et habitants de l’Iowa.»

À lire (en anglais) sur le Huffington Post.