A chaque fois que l’occasion se présente, les zinzins de la Westboro Baptist Church ressortent leurs pancartes racistes et homophobes pour rappeler à l’Amérique que l’égalité des droits pour les couples homosexuels, ou le fait qu’un Noir ait été élu Président provoquera sûrement l’Apocalypse. Toutes les occasions sont bonnes, même les concerts de la chanteuse Ke$ha. Ils/elles n’étaient qu’une poignée lundi dernier devant la salle de concert de Lincoln dans le Nebraska, mais qu’à cela ne tienne, l’interprète de TiK ToK a décidé de leur envoyer un message très clair pour leur faire savoir ce qu’elle pense de leur opinion. Trois de ses danseurs sont donc allés faire le show devant les quelques extrémistes, visiblement surpris:

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=euGT_3d1cqc

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Ke$ha Hits Back At Her Westboro Protesters in Lincoln, NE

Reprenant sa chanson We R Who We R («Nous sommes ce que nous sommes») en remaniant les paroles, la chanteuse en a fait une version «God Hates Who U R» («Dieu hait ce que vous êtes»), directement inspiré par les fameux slogans de la Westboro Church. Il y a deux ans, les Foo Fighters avaient eux aussi perturbé en musique un rassemblement de cette église à Kansas City.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Foo Fighters – Keepin it Clean in KC

Photo Capture