[mise à jour, 19h53] Ajout des réactions de Yelena Isinbayeva et de Nick Symmonds.

Il est discret mais le geste, qui s’ajoute à celui de Nick Symmonds, est là. Lors des épreuves de saut en hauteur, ce jeudi 15 août, aux Championnats du monde de Moscou, les ongles de la Suédoise Emma Green-Tregaro étaient aux couleurs de l’arc-en-ciel, en soutien aux LGBT russes.

Hier soir, l’athlète a posté la photo ci-dessous sur Instagram avec le hashtag #fierté:

Emma Green-Tregaro Moscou arc-en-ciel

«Quand je suis arrivée à Moscou, la première chose que j’ai vue en ouvrant les rideaux, c’est un arc-en-ciel au-dessus de la ville, et je me suis dit que c’était bon signe», a-t-elle expliqué à la presse.

«Je n’y avais pas réfléchi avant, puis j’ai décidé de vernir mes ongles. Je le fais généralement avec quelque chose qui me fait me sentir bien et c’était une façon simple de montrer ce que je pense.»

Selon Emma Green-Tregaro, une autre Suédoise, Moa Hjelmer, engagée (et éliminée) sur le 200m, aurait fait de même. Emma Green-Tregaro s’est qualifiée pour la finale du saut en hauteur, qui se tiendra samedi 17 août.

La perchiste russe Yelena Isinbayeva, surnommée la «Tsarine de la perche», n’a pas du tout apprécié le message d’Emma Green-Tregaro. «C’est un manque de respect envers notre pays, un manque de respect envers nos citoyens parce que nous sommes russes, a déclaré lors d’une conférence de presse l’ambassadrice des Jeux olympiques de Sotchi, qui a remporté le concours de perche féminine mardi soir et qui sera maire du village des athlètes lors des J.O. Nous sommes peut-être différents des Européens et des gens d’autres pays.»

«Nous avons notre législation que tout le monde doit respecter, a-t-elle ajouté. Quand nous allons dans d’autres pays, nous essayons de suivre leurs règles. Nous n’essayons pas d’imposer nos règles. Nous essayons juste d’être respectueux.»

«Si nous permettons de promouvoir et de faire ces trucs dans la rue, nous avons très peur pour notre nation parce que nous nous considérons comme des gens normaux, banals (…). Une relation, c’est entre un homme et une femme.»

Interviewé par BBC Radio 5 Live, Nick Symmonds, qui avait affirmé son soutien aux LGBT russes après avoir remporté la médaille d’argent du 800m mardi, s’est étonné de ce qu’une «jeune femme avec une telle éducation puisse être aussi en retard sur son époque. Devine quoi Yelena: une grande partie de tes concitoyens sont des homosexuels normaux et banals.»

«Je voulais concourir avec un autocollant arc-en-ciel, a-t-il précisé, mais on m’a dit que j’irais en prison si je le faisais. Il m’a été suggéré que c’était une vraie possibilité si je poussais le bouchon trop loin.»

Photo DR

Via Ben, Gay et Européen.