Après Nelson Mandela et FW de Klerk, c’est au tour de Desmond Tutu de devenir la troisième personnalité de la série 21 Icons, qui présente des portraits intimistes des grand.e.s défenseur.e.s des droits d’Afrique du Sud avec le photographe Adrian Steirn. La rencontre avec l’archevêque, militant de la lutte contre l’apartheid, Prix Nobel de la Paix mais aussi défenseur des LGBT, est un de ces rares moments d’intense émotion faits de simplicité et d’autodérision: «Ce que je fais? Je suis à la retraite, donc je ne fais rien. En fait, je voyage à travers le monde et j’essaie de rappeler aux gens des choses toutes simples qu’on oublie facilement, comme, oui il y a beaucoup de mal dans ce monde, mais il y a aussi beaucoup de bonnes choses. D’ailleurs, nous sommes fait.e.s de bonté, et ça c’est fantastique!»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur 21 Icons : Desmond Tutu : Short Film

Le photographe Adrian Steirn a lui aussi été particulièrement sensible à l’incroyable sens de l’humour de cet homme hors du commun et raconte une anecdote du shooting particulièrement touchante: «Il est monté sur scène, a dansé autour du tutu – il l’a presque cassé et on a ri à s’en faire mal au ventre. Je crois que c’est ce qu’il a de magique. Il peut rendre chaque personne qu’il rencontre à l’aise avec elle-même.»