La psychanalyste Geneviève Delaisi de Parseval, interpellée par le cas de Flavie et Magalie, publie sur Rue89 une ode à la «tri-parenté». Ce concept regroupe tous les cas de figures dans lesquels trois parents se partagent la responsabilité d’éduquer un enfant. Couples hétéros ou homos ayant eu recours à une PMA, mais aussi familles recomposées sont concernées. À la fois réminiscence d’un «modèle ancien de parenté» et réalité actuelle, cette situation est illustrée par un jugement de 2007 au Canada lors duquel les juges ont estimé «qu’il pouvait être dans l’intérêt d’un enfant d’avoir trois parents» et donné le statut de parent à une femme dont la compagne avait enfanté par insémination alors même que le père biologique avait lui aussi reconnu l’enfant. Il s’agit pour l’auteure de substituer une conception «additionnelle» de la famille à une idée d’opposition entre parents biologiques et sociaux.

À lire sur Rue89.