AMSTERDAM
Après l’arrestation et la reconduite à la frontière de quatre activistes néerlandais venus à Mourmansk faire un reportage sur les LGBT en Russie, il semblait évident que la gay pride de la capitale des Pays-Bas enverrait un signe au gouvernement de Vladimir Poutine. Le ministre des Finances et président de l’Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, était notamment présent et avait demandé à ce que les personnes à bord du char du Parti travailliste porte un t-shirt avec l’inscription «Gay Pride pour la Russie». Enfin, pour la première fois, la Fédération néerlandaise de football KNVB avait un char pour défiler aux côtés des associations.

VANCOUVER
À Vancouver, la Pride est venue clore une semaine de festivités LGBT qui avaient commencé avec l’inauguration d’un passage piétons arc-en-ciel permanent dans le quartier gay de la ville. La Pride a été teintée de colère contre les promoteurs/trices des lois homophobes et beaucoup de pancartes de soutien aux LGBT russes sont apparues tout au long du cortège. Plusieurs élu.e.s, dont le maire Gregor Robertson, étaient présent.e.s, mais aussi des sportifs/ives olympiques comme le skieur alpin Mike Janyk et la snowboardeuse Mercedes Nicoll.

HANOÏ
Au Viet Nam, 200 personnes ont défilé dans la capitale à vélo. Malgré l’absence d’autorisation, la manifestation s’est déroulée sans encombres sous le regard de la police. La gay pride est venue clore le festival Viet Pride qui a lieu pour la deuxième fois dans ce pays communiste encore très traditionnel, où l’homosexualité reste tabou. Cependant, il se pourrait que les droits des couples de même sexe connaissent des progrès significatifs dans les mois à venir. En effet, le gouvernement devrait examiner un projet de loi visant à autoriser les unions entre personnes de même sexe avant la fin de l’année 2013.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Vietnam: défilé à vélo pour la gay pride à Hanoï

STOCKHOLM
Selon le président de la Stockholm Pride Peter Rimsby, la situation en Russie a beaucoup motivé les Suédois.e.s à participer à la marche, même s’il regrette que peu de sportifs/ives aient été présent.e.s: «J’espère que ce sera la sonnette d’alarme qui va les réveiller et les pousser à s’engager sur ces questions». Si l’ensemble de la manifestation rassemblant 60000 personnes s’est bien passée, plusieurs participant.e.s s’en seraient pris aux forces de police, qui, devant leur refus de quitter le cortège, ont dû faire usage de gaz lacrymogène.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=OYoCcnf1Nnw

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Stockholm Pride Parade 2013

BRIGHTON
La gay pride de cette ville balnéaire du Sud de la Grande-Bretagne fêtait sa 40e édition cette année. Les organisateurs/trices ont eux/elles aussi voulu montrer leur soutien aux droits humains après l’adoption des lois homophobes du gouvernement de Vladimir Poutine: «Le message d’égalité et de liberté de la Brighton Pride est plus clair que jamais cette année alors que nous marchons et fêtons en solidarité avec les LGBT de Russie qui sont opprimé.e.s», a affirmé un porte-parole de la Pride. Le militant Peter Tatchell était lui aussi présent à Brighton: «Nous venons de loin, mais il reste encore beaucoup à faire. Le fait que la Brighton Pride ait lieu juste quelques semaines après la légalisation du mariage pour les couples de même sexe est un grand pas en avant pour l’égalité et les droits humains en Grande-Bretagne.»

Photo Capture