À en croire le ministère public russe, les concerts de Madonna et de Lady Gaga à l’été 2012 en Russie étaient illégaux. Les deux stars, connues pour leur soutien aux LGBT, auraient en effet bénéficié de visas en vue d’«échanges culturels», qui ne les autorisaient pas à gagner de l’argent.

La Justice avait été saisie par Vitaly Milonov, l’un des pères de la loi contre la «propagande homosexuelle» de Saint-Pétersbourg, qui accuse les chanteuses d’avoir profité de leurs concerts pour faire la «propagande» de l’homosexualité: à Saint-Pétersbourg, Lady Gaga avait envoyé un tweet de remerciement au Premier ministre Medvedev pour ne pas avoir apporté son soutien à la loi, tandis que lors de ses concerts Madonna avait rendu hommage aux Pussy Riot et aux personnes LGBT.

La plainte pourrait être transmise au ministère des Affaires étrangères, rapporte l’agence de presse russe Ria Novosti.

Photos Pascal Mannaerts / Yne Van De Mergel