Mardi 30 avril, à la sortie d’un bar place de Verdun à Tarbes, Maxime a été pris à partie par un inconnu. Il a été roué de coups, au prétexte, qu’il est gay.
Lire la suite sur La Semaine des Pyrénées.fr