Dans un article intitulé: «Hollande pris au piège de ses réformes sociétales», le journaliste François-Xavier Bourmaud décrit le climat actuel à l’Élysée, où selon lui on s’inquiète des résistances et des difficultés à faire passer les réformes sociétales, comme le mariage pour tous ou le vote des étrangers aux élections locales. Selon un proche de François Hollande, cité par Le Figaro: «On va vers un affrontement. Ça va être un débat très musclé, très dur, mais cela ne veut pas dire qu’on va le perdre», prévient ainsi un proche de François Hollande, qui note «un raidissement de la droite jamais vu depuis 1981».

UNE CONCLUSION ORIENTÉE
Mais la conclusion de l’article est pour le moins orientée. Le journaliste écrit: «Qu’il tienne, et ce sera alors la garantie d’un affrontement sévère avec l’opposition. Qu’il recule, et, ironie de l’histoire, il subira les foudres de cette même opposition pour ne pas tenir ses promesses. Une sorte de dossier perdant-perdant. » Une drôle de façon de voir les choses, non? L’opposition s’oppose, c’est son rôle, c’est son choix. Elle ne votera Mais la majorité gouverne et sur ce dossier comme sur d’autres, elle ne pourra tirer que les bénéfices d’une loi qui fera avancer la société toute entière.

Lire sur Le Figaro.fr