Mickaël, 18 ans, a été élevé par deux hommes, Michel et Jean-Michel. Pour ceux qui en doutent toujours, son beau témoignage est une preuve supplémentaire que les enfants d’homos vont bien, merci.

A lire sur Le Nouvel Observateur [fr]