Plus de 1000 personnes selon les organisateurs, 600 selon la police, ont défilé samedi 20 octobre, à Paris, pour la 16e édition de l’Existrans.

Cette année, le mot d’ordre commun «Des papiers si je veux quand je veux» – un clin d’œil au slogan des féministes («Un enfant, si je veux quand je veux») – a rassemblé derrière la banderole de tête des représentant-e-s des principales associations trans’ (Outrans, Acceptess-T ou ACHTE) mais aussi des associations LGBT comme Bi’Cause, SOS homophobie, Contact, Aides, Act Up-Paris ainsi que des formations politiques et syndicales comme les Verts ou la CGT.

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Existrans 2012: la vidéo de Yagg sur la marche.