Dans un sondage réalisé par l’Ifop et publié ce vendredi 12 octobre dans Le Figaro, 52% des Français-es se disent contre le droit à l’adoption pour les couples homosexuels, tandis que 61% affirment être favorables au mariage. Le niveau des opinions favorables à l’ouverture du mariage a toujours été plus élevé que celui concernant l’adoption (même si le premier fléchit légèrement dans le présent sondage), mais c’est la première fois depuis mai 2004, note l’Ifop, que l’adhesion à l’adoption redevient minoritaire (49% en mai 2004).

RAIDISSEMENT
«Dix ans après le pacs, en l’absence d’enjeux politiques et d’affrontements entre la gauche et la droite sur la question et hors de toute actualité, le sujet était presque devenu consensuel», analyse pour Le Figaro le directeur du département opinion publique de l’Ifop, Jérôme Fourquet, qui a observé «un premier raidissement de l’opinion publique sur l’adoption en août avec 53 % des Français-es favorables». Et d’ajouter que le débat «est redevenu actuel, politisé». «Ce sont les sympathisants UMP qui ont le plus modifié leur opinion sur l’adoption, remarque l’AFP. Ils ne sont plus que 21% à être pour, soit 17 points de moins qu’en août».

Ce sondage a été réalisé par internet du 9 au 11 octobre 2012 auprès d’un échantillon de 988 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.