La Convention du Parti Démocrate américain se tient actuellement dans la ville de Charlotte, située dans l’État de Caroline du Nord. Le président actuel, Barack Obama viendra clore l’événement jeudi 6 septembre en acceptant la nomination du Parti pour la prochaine élection présidentielle. Hier, c’est sa femme qui est intervenue devant une assistance conquise d’avance.

MICHELLE OBAMA AU TOP DE L’ÉMOTION
La First Lady a prononcé un discours très porté sur les valeurs que défend Barack Obama, leurs origines modestes et leur vision d’une Amérique qui donne à chacun sa chance. Les gays, les lesbiennes, les bis et les trans’ ont été mentionnés en creux à deux reprises. La première:

« Barack sait ce qu’est le rêve américain car il l’a vécu… et il veut que tout le monde dans ce pays puisse avoir la même chance, qui que l’on soit, d’où que l’on vienne, quelle que soit son apparence, ou quelle que soit la personne que l’on aime »

La seconde fois intervient au moment le plus fort du discours, qui met Michelle Obama au bord des larmes:

« Si des fermiers et des forgerons ont pu s’affranchir d’un empire… si des immigrés ont pu laisser derrière eux tout ce qu’ils connaissaient pour une vie meilleure dans nos contrées… si des femmes ont pu être traînées en prison pour avoir essayé d’obtenir le droit de vote… si une génération a pu vaincre la Dépression et définir la notion de grandeur pour tous les temps… si un jeune pasteur a pu nous élever jusqu’aux sommets des montagnes avec son rêve vertueux… et si de fiers américains peuvent être qui ils sont et se tenir fièrement à l’autel avec la personne qu’ils aiment… alors, sans aucun doute, nous pouvons donner à tout le monde dans ce pays une chance d’accéder à ce grand Rêve Américain. »

Son discours en intégralité:

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Michelle Obama full DNC speech.

Vous pouvez également lire une retranscription sur Towleroad.

UNE CONVENTION LGBT FRIENDLY
Plusieurs intervenants ont défilé à la tribune depuis mardi 4 septembre et plusieurs d’entre eux ont fait des références plus ou moins directes à l’égalité des droits pour les couples de même sexe, qui figure pour la première fois dans le programme du Parti.

Le trésorier du Parti Démocrate, Andrew Tobias, qui est ouvertement gay a ainsi livré l’anecdote suivante:

« Le Parti Démocrate, sous la direction de Barack Obama a amélioré de manière spectaculaire la vie de millions de lesbiennes, de gays, de trans’ et de bis américains sans que personne d’autre ne soit lésé. À l’université, je pensais être le seul homme au monde qui aimait les autres hommes. Plus tard, j’ai compris qu’il y avait quelqu’un d’autre comme moi, notre lecteur de 26 ans. Lui et moi n’en avons jamais discuté à l’époque. Personne ne parlait d’homosexualité à cette époque-là. Des gens se tuaient parce qu’ils étaient homosexuels. Des gosses le font toujours, malheureusement.

Mais quels progrès avons-nous accomplis! Il y a huit semaines, j’ai assisté au mariage de ce jeune lecteur! À un autre homme! Lui et moi n’en avons jamais parlé à l’époque. Un amour qui était indicible il y a 46 ans était maintenant célébré par des centaines de gens – homos comme hétéros, des surfeurs ou des sénateurs. D’une certaine manière, c’était un mariage qui réunissait mes deux sujets de prédilection – l’argent et l’égalité, parce que ce jeune lecteur était entretemps devenu le Président du comité des affaires financière à la Chambre des Représentants, Barney Frank.

Le discours d’Andrew Tobias en intégralité:

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Andrew Tobias addresses the DNC in Charlotte.

 

À noter aussi les discours de Jared Polis, membre du Congrès ouvertement gay (voir son discours sur Towleroad), qui a évoqué son partenaire ainsi que celui de Mary Key Henry, Présidente du Syndicat SEIU, qui compte plus de deux millions de membres, décrite par certains sites comme « lesbienne la plus puissante des États-Unis » (Sur Unions.org).

Tout cela sans compter de nombreux événements LGBT qui ont été organisés par des délégués du Parti Démocrate venus des quatre coins des États-Unis, à l’image de celui-ci. Rien à voir avec la convention du Parti Républicain – très anti-LGBT- qui s’est tenue du 27 au 30 août dernier, à Tampa en Floride, où le seul événement LGBT-Friendly aura été l’Homocon, organisé par les homos conservateurs de GoProud.

[vie Joe.My.God et Towleroad]