Un petit show de 50 minutes et puis s’en va. Madonna a déchaîné la colère des fans venus assister hier soir à son concert à l’Olympia. Ce n’est pas tant le show lui-même qui est en cause, que sa durée et le coûté des places pour ce qui s’apparentait plus à un showcase (de haute tenue quand même) qu’à un concert. D’où cette scène hallucinante: à la fin du concert, lorsque Madonna est partie, les spectateurs se sont mis à la huer et à crier « Remboursez! Remboursez! » et même le très peu élégant « Salope! Salope! ».

Alexandre, pourtant grand fan de la Material Girl, ne décolère pas:

«Payer 90 à 276 € pour même pas une heure (un showcase donc), je n’en reviens toujours pas.»

«Le concert n’a même pas été vendu de cette façon qui plus est, lors de la mise en vente on nous a vendu ça comme un concert qui faisait partie intégrante de la tournée. Elle avait fait un concert ici-même à l’Olympia avec durée et infrastructure quasi équivalente … pour 0 €, en mai 2008, pour la promotion de Hard Candy. C’était tirage au sort, et après les tickets étaient distribués aux 1ers arrivés. Bref, de l’arnaque et du foutage de gueule. Je suis fan, mais là elle vient purement de se tirer une balle dans la pied, et j’ai même pas envie de la défendre : elle l’a cherché.»

Même son de cloche chez Franck: «C’était frustrant surtout après son discours sur son amour et respect des fans… alors qu’elle part sans dire au revoir après 45 minutes. Certaines personnes ont payé 276 euros quand même. J’ai déjà fait ÉNORMÉMENT de concert, Prince a fait la promo de son album après les concerts au grand palais en 2009, la rumeur disait un mini concert, finalement il a joué à la cigale (annoncé le matin même) 2h30 pour 80 euros.»

FAUX PROCÈS
Tous ne partagent pas cet avis. Monsieur Tambour, du webzine Les Tambours y voit lui un faux procès: «D’un point de vue pratique, je pense que c’était impossible qu’elle fasse un concert de deux heures. De celui du stade de France, elle a gardé que le tableau « basque » avec Turn Up The Radio, Open Your Heart et Masterpiece et le tableau S.E.X avec Vogue, Hard Candy, Erotica, Human Nature, Beautiful Killer (Die Another Day remix) puis JTAMNP (ces deux derniers n’étaient pas présents pour le stade). Ces deux tableaux étaient les seuls qui convenaient à l’Olympia, les autres étaient taillés uniquement pour les stades.»

Plus que la chanteuse elle-même, c’est le tourneur, Live Nation, que les mécontent pointent du doigt. Sur sa page Facebook (Live Nation sur Facebook), l’entreprise se voit reprocher vertement de ne pas avoir prévenu que le show était si court. Pour l’instant, ni Live Nation, ni Madonna n’ont fait de commentaire.

UN SPECTACLE EFFICACE
Pourtant, tous s’accordent pour reconnaître que Madonna a fait le job, avec un spectacle énergique, ouvert avec son nouveau single, Turn up the radio et conclu avec une reprise très attendue du Je t’aime moi non plus, de Gainsbourg.

Pour Alexandre,  le spectacle était efficace:  «C’est du Madonna qui en met plein la vue sur huit titres dont deux morceaux inédits qui ne sont pas sur la tournée actuelle.» Peut-être un peu trop froid, pour Franck, un autre fan, «J’espérais quelque chose de différent, moins de mise en scène et plus de proximité. Sinon c’est ultra pro, mais sans partage.» Leeno est plus enthousiaste et a apprécié aussi le discours de la star: «C’était très sympa et elle a très bien chanté! Elle fait un petit discours aussi dans lequel elle a rappelé que les français étaient les premiers à avoir permis aux artistes noirs d’exprimer leur art et elle a parlé du fait que Marine Le Pen s’était sentie insultée au Stade de France.  Elle a dit (ce que j’ai adoré) que le but n’était de l’offenser, mais que nous devons nous rappeler de notre histoire et en tirer des enseignement et que certaines pensées et certains actes peuvent mener au totalitarisme.»

Enthousiasme que partage Monsieur Tambour, pour qui ce show était l’anti-Stade de France: «Voir Madonna à l’Olympia est un événement exceptionnel. Zéro playback, salle intime et très bien agencée. Un Stade de France pas assez bien sonorisé? Une Madonna bien trop froide? L’Olympia est la salle parfaite pour faire taire ses détracteurs. Voir Madonna chanter et danser Vogue dans ce cadre est tellement intense. Il faut se concentrer sur ces moments exceptionnels et oublier cette histoire de durée.

«Un concert se juge par sa qualité et non sa quantité. Le public était debout le long du show. À aucun moment, l’ambiance ne s’est affaiblie. Le climax était atteint à la fin quand elle a chanté Je T’Aime Moi Non Plus et elle nous a laissé le souffle coupé.»

Lors du concert, Madonna a affirmé à ses fans qu’elle ne tenait pas « leur amour pour acquis ». Elle ne croyait sans doute pas si bien dire.

Voir la vidéo officielle ci-dessous:

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=L1VPZAo68sE

Voir les huées des spectateurs:

Le reportage de BFM TV:


Madonna fâche ses fans à l’Olympia by BFM TV

Celui de M6:

Madonna la colère des fans Olympia 2012 by welcomtou