«Je suis la preuve vivante qu’on peut guérir du sida», a expliqué l’Américain Timothy Brown, dit « le patient de Berlin », seul cas connu au monde de guérison du sida qui a lancé une campagne pour mobiliser des fonds de recherche sur la maladie. Une intervention remarquée à l’occasion de la conférence mondiale sur le sida, qui a lieu à Washington.
La recherche sur le sida s’est beaucoup intéressé à ce cas très particulier et aujourd’hui, la piste de l’éradication virale n’est plus une chimère.

Lire cet article sur le site du Nouvel Observateur.