Le septième concours pour le titre de Mister Gay Europe se tiendra le 11 août prochain à Rome. Le vote du public est désormais ouvert. Les Internautes peuvent soutenir leur candidat favori en votant pour lui sur Internet, gratuitement et jusqu’à une fois par jour. Celui qui aura remporté le plus de voix aura une place assurée en demi-finale. Les organisateurs soulignent que la compétition est «plus qu’un concours de beauté» et que «la beauté intérieure» des candidats sera prise en compte. Passage en revue des candidats de cette édition pan européenne.

JOBBE, JOACHIM, CHAVDAR… 21 CANDIDATS S’AFFRONTENT
21 candidats s’affrontent déjà pour obtenir les faveurs du public (voir la galerie photos à la fin de cet article).
il y a Joachim l’Autrichien, Chavdar le Bulgare (qui veut faire un tour?), Jobbe le Danois (dans son champ de pissenlits), Vadim l’Estonien, Chris pour l’Allemagne («À l’âge de 35 ans, je peux être un bon lien entre les générations», assure-t-il), Steven d’Irlande du Nord (avec la houpette), ou encore Steve, de Malte, qui veut faire changer les mentalités de son pays sur l’homosexualité.

Il y a aussi Daniel, de Derry en Irlande du Nord, qui raconte avoir été quelqu’un de timide et mal dans sa peau quand il était dans le placard, et Sebastian, le Norvégien qui a l’air d’aimer l’équitation. Stephan, le Suisse, est le doyen des candidats (43 ans), et il veut montrer que «la vie d’un homme gay ne s’arrête pas à 40 ans» et agir pour la prévention santé en ce qui concerne le VIH et les autres IST. Denis (avec les lunettes de soleil) représente la Turquie, il a pour loisirs la musique, la danse et le shopping et veut «montrer l’exemple» aux gays de son pays en étant out.

MÊME LA CAMPAGNE BELARUSSE EST REPRÉSENTÉE
Aleksandr raconte qu’il vient de la campagne bélarusse, et que cela le rendait particulièrement isolé pour assumer son homosexualité. Kiri représente la République de Chypre. Il dénonce le poids de l’Église grecque orthodoxe dans son pays. Janne, le candidat finlandais, a l’air d’aimer la muscu. Il promet d’être un Mister Gay Europe «facilement abordable».

Argyrios Stelios représente la Grèce et il s’est mis à faire de l’exercice pour le concours. Le représentant italien, Nicholas (en jean troué), veut agir contre les agressions que subissent les LGBT dans les rues de son pays. Miguel, pour l’Espagne, a 19 ans et il souhaite s’impliquer pour la prévention du VIH: «Être jeune et gay ne veut pas dire être immunisé contre les maladies dans sa vie sexuelle».

UN CANDIDAT FRANÇAIS VENU DE MONTPELLIER
Rémy Frejaville (photo ci-dessus) vient de Montpellier et il représente la France. Il raconte que sortir du placard a complètement changé sa vie. Il est deuxième dauphin de Mr Gay Monde 2012.

Tomas représente la République tchèque et il porte un boxer Calvin Klein qui dépasse du jean. Martin, le candidat slovaque, raconte avoir vécu l’enfer après son coming-out à l’âge de 14 ans. Il aime lire, cuisiner et faire du sport. Enfin, Erik (en slip de bain), représente la Suède. Il a 26 ans, mesure 1m80 et travaille comme mannequin à Stockholm.

Lors du concours, les candidats seront soumis à 11 épreuves, notamment un entretien personnel, un quiz sur la culture gay et l’Europe, une épreuve de cuisine et plus difficile encore… une compétition de port de maillot de bain.

Via Benjamin, Gay et Européen

Cliquez sur une photo pour découvrir les candidats.

[Gallery not found]