C’était un peu l’éléphant au milieu de la pièce et il a été adressé par le collectif «IAC Sex worker Organizing Collaborative»: Diane Halvir, co-présidente de la conférence Aids 2012, s’est faite zapper par des activistes qui dénonçaient l’interdiction de pénétrer sur le territoire américain pour les usagers de drogues et les travailleurs du sexe. L’action a eu lieu pendant la conférence de presse précédant la cérémonie d’ouverture de la conférence.

Aids 2012 est la première conférence à se tenir aux États-Unis depuis la levée de l’interdiction de circulation des personnes vivant avec le VIH (PVVIH). Si ce progrès est une excellente raison de se réjouir, il ne peut pas faire oublier la discrimination dont sont victimes deux des populations les plus exposées face au VIH, les usagers de drogues et les travailleurs du sexe. Les travailleurs du sexe ont décidé d’organiser ce week-end une contre-Conférence à Calcutta pour dénoncer leur interdiction d’entrée sur le territoire américain, regroupant des représentants d’une quarantaine de pays.

Les activistes présents à Washington ont crié des slogans comme «Pas d’usagers de drogues? Pas de travailleurs du sexe? Pas de conférence internationale!», «Rien sur nous sans nous».

Ils et ont interpellé Diane Halvir en lui demandant pourquoi organiser une conférence dans un pays qui n’accueille pas deux des populations les plus exposées au VIH.
Barbara Lee, membre du Congrès américain, également présente sur l’estrade, a rappelé qu’elle avait introduit une proposition de loi, le «Repeal Discrimination Act», en septembre dernier, pour faire évoluer cette situation, soulignant que la levée de l’interdiction de circulation de PVVIH ne pouvait être qu’un début et que l’épidémie de sida ne pourrait être vaincu qu’en incluant toutes les populations concernées. Charles Roncier, vih.org Photo DR

À lire aussi:
Sex workers gather in Kolkata for alternative Aids summit, The Guardian
(en anglais)
Le site Sex Work and HIV (en anglais)
Un portail activiste anglophone de la conférence : Countdownaids2012.org

 

En partenariat avec vih.org