UEFA«Nous venons d’apprendre avec satisfaction la décision de l’UEFA de condamner Antonio Cassano, au paiement d’une amende de 15000 euros, en raison des propos homophobes qu’il avait tenu durant l’Euro 2012», indique un communiqué de Paris Foot Gay.

Lors de l’Euro, l’association avait écrit à Michel Platini, président de l’Union européenne des associations de football (UEFA), l’instance dirigeante du football en Europe (lire Nouveau dérapage homophobe dans le football: Paris Foot Gay écrit à l’UEFA) et avait réitéré ses inquiétudes quelques jours plus tard, lors de la conférence organisée par les Juristes franco-néerlandais à Amsterdam, demandant une nouvelle fois à William Gaillard, conseiller de Michel Platini, que l’UEFA «suive une règle de tolérance zéro vis-à-vis des propos homophobes ou discriminatoires tenus par des professionnels du football».

«Si nous sommes satisfaits de voir que cette demande a porté ses fruits, nous espérons qu’elle sera appliquée en totalité: nous avions préconisé que les sommes des amendes soient versées à des associations qui agissent contre l’homophobie et en faveur de la diversité dans ce sport, notamment celles du réseau FARE (Football Against Racism in Europe), souligne le communiqué.

«En effet, si 15000 euros restent une somme plutôt symbolique au regard des salaires des footballeurs internationaux et des budgets de l’UEFA, cette somme s’avèrerait fort utile pour mettre en place des programmes afin que les futurs footballeurs apprennent à vivre ensemble.»

Paris Foot Gay ne s’arrête pas là, rappelant qu’elle attend toujours «que l’UEFA traite enfin les déclarations à caractères homophobes de M. Mourinho, comme elle s’y était engagée» (lire José Mourinho parle de «pédés», le Paris Foot Gay saisit l’UEFA).