LA PHOTO DE LA SEMAINE

Amelie Mauresmo Fed Cup

Sur Twitter, fière et souriante, Amélie Mauresmo, en route pour sa première conférence de presse de capitaine de Fed Cup. L’ancienne numéro 1 mondiale a été nommée hier, jeudi 19 juillet, succédant ainsi à Nicolas Escudé. Objectif, faire remonter l’équipe de France dans l’élite. Les Bleues sont tombées en 2e division en 2011 pour la 1e fois de leur histoire. Première étape en février contre l’Allemagne. C’est la France qui reçoit.

«Je n’arrive pas avec une baguette magique, l’idée c’est un projet à moyen et long terme, on est tous d’accord là-dessus, de pouvoir impacter sur ce que sera le futur de l’équipe de France. C’est important que vous ayez ça en tête, a-t-elle déclaré lors de la conférence de presse qui se tenait cette après-midi. Les choses vont prendre du temps.»

C’est une année de renouveau pour les équipes de France de tennis. En juin, Arnaud Clément, tout juste retraité, avait succédé à Guy Forget à la tête de la Coupe Davis.

LA PETITE LARME DE LA SEMAINE
Il ne viendra pas. Rafael Nadal, de nouveau en délicatesse avec ses genoux, a préféré déclarer forfait pour l’épreuve olympique de tennis. L’Espagnol, tenant du titre en simple, est toujours aussi classe: il s’esquive pour laisser une chance – qu’il estime ne pas avoir – à un compatriote en meilleure forme que lui. En simple ce sera donc Feliciano Lopez et en double Marc Lopez qui fera paire avec Marcel Grannollers. Rafael Nadal était aussi porte-drapeau. Le sport espagnol va si bien qu’il ne devrait pas y avoir trop de problèmes pour le remplacer à cette tâche prestigieuse. Mais il va manquer sur le gazon de Wimbledon.

LA MANIFESTATION DE LA SEMAINE
L’activiste britannique Peter Tatchell appelle à manifester dimanche 22 juillet, devant l’hôtel Hilton de Park Lane, à Londres, pendant la réunion du Comité international olympique (CIO). Le militant exige de l’organisation qu’elle exclue des Jeux les pays qui font preuve de discrimination à l’encontre d’athlètes en raison de leur genre, de leur origine ethnique, de leur religion ou de leurs croyances, de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre. Dans une lettre ouverte à Sebastian Coe, président du comité d’organisation des JO de Londres (LOCOG), et à Jacques Rogge, président du CIO, Peter Tatchell demande que la charte olympique, qui interdit les discriminations, soit appliquée. Il suggère que les pays signent un engagement de non-discrimination (un refus de signer entraînant l’exclusion des Jeux) et appelle de ses vœux une prise de position publique soulignant que les athlètes LGBT sont les bienvenu-e-s aux JO 2012 (lire aussi Pride House 2012: un lieu dédié au sport LGBT lors des JO de Londres).

LES ATHLÈTES OUT DE LA SEMAINE
Plusieurs sites LGBT, dont Yagg, ont entrepris de recenser les athlètes out participant aux Jeux olympiques de Londres. Retrouvez notre liste ici et n’hésitez pas à nous signaler les omissions en écrivant à contact@yagg.com.

LE TRANSFERT DE LA SEMAINE
Cela se passe au PSG. Une arrivée – Zlatan Ibrahimović – peut en cacher une autre, celle de Lindsay Horan chez les filles. L’arrivée de la joueuse américaine de 18 ans, véritable révélation de l’année outre-Atlantique, est un événement dans le football. Il s’agit du premier transfert à 6 chiffres pour un club français. Les footballeuses parisiennes bénéficient aussi des ambitions sportives du nouvel actionnaire qatari du club. Quatrième du championnat 2011-2012, le PSG voit bien plus loin cette année.

Selon Sport24, qui détaille l’opération «toi aussi constitue une équipe galactique» chez les filles du PSG, Lindsay Horan pourrait toucher 120000 euros par mois soit 10 fois plus que la joueuse la mieux payée du championnat de France, la lyonnaise Lotte Schellin.

Le PSG vise aussi la qualification en Ligue des champions et se pose en principal adversaire de l’Olympique Lyonnais, champion de France et d’Europe en titre. Le club rhôdanien qui a fait venir Élise Bussaglia de… Paris et qui garde Louisa Necib, dont le bruit courait qu’elle ferait la route inverse: «Cela fait déjà plusieurs quelques années que j’évolue dans le meilleur club de France et d’Europe, a-t-elle remarqué sur le site officiel du club. C’était très important pour moi de rester ici car j’aime ce club. Ici, les objectifs sont élevés et on prend goût à la victoire. J’ai encore envie de progresser et de remporter des titres avec l’OL.» Ce championnat promet. En espérant que l’écart ne se creuse pas trop entre les cadors et les clubs plus modestes.

LA POLÉMIQUE DE LA SEMAINE
Pointée par mon confrère Alain Lunzenfitchter, de L’Équipe, grand spécialiste de l’olympisme, président de l’Association mondiale des journalistes olympiques:

On croit rêver. Une autre histoire comparable, entendue hier sur Direct 8, lors du match entre la France et le Japon: les championnes du monde ont rejoint l’Europe en éco quand les garçons de l’équipe des moins de 23 ans étaient, eux, en business.

Ces affaires commencent à faire grand bruit en Australie et au Japon.

LE CARTON DE LA SEMAINE
2-0, rien de moins, contre les championnes du monde. En dernier match de préparation, les Françaises ont battu les Japonaises hier, jeudi 19 juillet, au stade Charléty à Paris. Beau match, compact, joli collectif, joie de jouer, vigueur et poésie des passes, des combinaisons (plein de photos sur le tumblr de la yaggeuse sofff). «Ce n’est qu’un match de préparation», ont tempéré joueuses et entraîneur. «Nous n’avons encore rien gagné, les choses sérieuses commencent mercredi», a déclaré Bruno Bini. Le 25 juillet, 2 jours avant la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Londres, les Bleues commencent leur tournoi contre les États-Unis, tenantes du titre, à Glasgow. Elles espèrent rallier la capitale pour les phases finales. C’est tout le bien que l’on souhaite à ces chics sportives.

L’AMENDE DE LA SEMAINE
L’UEFA a infligé une amende de 15000 euros à Antonio Cassano, l’attaquant de l’équipe italienne de football, pour «propos discriminatoires». «S’il y a des pédés c’est leur problème, j’espère qu’il n’y en a pas dans l’équipe nationale», avait répondu Antonio Cassano à une question sur la présence de joueurs gays dans l’équipe nationale, lors de l’Euro 2012 (lire Nouveau dérapage homophobe dans le football: Paris Foot Gay écrit à l’UEFA). Il a 3 jours pour faire appel de la sanction.

LE LIVRE DE LA SEMAINE
C’est un opuscule passionnant au titre évocateur: Football féminin, la femme est l’avenir du foot (éd. Le Bord de l’eau). Audrey Keysers et Maguy Nestoret Ontanon font un état des lieux de la discipline quand elle est pratiquée par les femmes en France. Il s’agit ici de football; de sport aussi. Et de la place de la femme dans la société française.

Car montrer des femmes pratiquer du sport dans des stades ou à la télévision, c’est faire avancer l’égalité, expliquent les auteures. Un livre que l’on pourrait inviter à lire la fédération australienne de basket, la fédération japonaise de football ou encore Gilles Simon, opposé à la parité dans les grands chelems de tennis des gains entre les hommes et les femmes (lire Terrains de Jeux: En avant, marche!). Bon week-end.

Photo DR

Suivez Bénédicte Mathieu sur Twitter: @benedicteliesse

Le jeu est terminé, merci d’avoir participé!
Yagg et Actes Sud Junior vous proposent de gagner 123 J.O., le dernier ouvrage de Bénédicte Mathieu et Myrtille Rambion, dédicacé par l’auteure de cette chronique. Pour cela, envoyez les réponses aux 3 questions qui ont été posées dans Terrains de Jeux à contact@yagg.com, avant ce soir minuit.
Le jeu est terminé, merci d’avoir participé!