«Je vais bien mes chéris. Mon état est stable, bien que je sois un peu fatiguée. Merci pour vos milliers de messages d’amour.» C’est par ces mots, écrits sur Twitter, que Chavela Vargas a tenu à rassurer ses fans au surlendemain de son hospitalisation à Madrid pour tachycardie. Âgée de 93 ans, la chanteuse mexicaine (née au Costa Rica) était arrivée en Espagne le 1er juillet pour un récital en hommage à Federico Garcia Lorca, mais, après le concert, elle a soudain été prise d’une grande fatigue. Elle est en observation, depuis le 10 juillet, à l’hôpital La Princesa.

Chavela Vargas, l’une des rares femmes à s’être fait un nom dans la musique ranchera, connue pour sa façon très masculine de se vêtir (son poncho rouge est légendaire), son amour des armes et de l’alcool, a fait son coming-out en 2000, à 81 ans. «J’ai dû me battre pour être qui je suis et me faire respecter, et me défaire de ce poids est, pour moi, une fierté», avait-elle déclaré à l’époque.

À l’hôpital, elle a reçu la visite de l’un de ses très proches amis, le réalisateur Pedro Almodóvar, qui la considère comme son «guide spirituel», sa muse, et l’a invitée à chanter sur la bande originale de plusieurs de ses films (Kika, La Fleur de mon secret…).

http://youtu.be/lzb68PkTeDw

Si vous ne voyez pas la vidéo, cliquez sur ‪Chavela Vargas – Luz de luna (live)‬

Si vous ne voyez pas la vidéo, cliquez sur ‪La Llorona, Chavela Vargas‬

Si vous ne voyez pas la vidéo, cliquez sur ‪Chavela Vargas, hospitalizada con taquicardia‬

Si vous ne voyez pas le player, cliquez sur Au temps pour moi / Pedro Almodovar (le réalisateur parle de Chavela Vargas à partir de la 23e minute)

Photo DR