Invité sur le plateau du Grand Journal de Canal+ hier soir, le député UMP de Haute-Loire Laurent Wauquiez a exprimé sa vision de la lutte contre les discriminations. Une vision qui n’inclut pas le droit au mariage pour les couples de même sexe.

Après avoir discuté de la couverture de Minute (à partir de 10 min 42 dans la vidéo ci-dessous), l’ancien ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche répond à Ali Baddou sur l’ouverture du mariage:

«J’ai exprimé ma vision. Je suis toujours le premier à condamner tout ce qui est caricatures, propos homophobes. Sur le mariage entre personnes du même sexe, personnellement, j’y suis opposé».

Élisabeth Ronzier, présidente de SOS homophobie, également invitée sur le plateau, tente de répondre «C’est la première discrimination à l’encontre…», puis elle est coupée par une question du chroniqueur Vincent Glad.

Quand Jean-Michel Apathie demande si la droite n’aurait pas «un retard à l’allumage» sur ces questions, Laurent Wauquiez répond: «Après c’est aussi une vision que chacun peut avoir sur cette question, je suis pas sûr que ce soit une question de retard, de suivre un mouvement, de pas suivre un mouvement. Je pense que c’est une vision qu’on peut avoir de ce que c’est à la fois la lutte contre les discriminations et des sujets sur lesquels on doit avancer…».

Vient ensuite une explication confuse où Laurent Wauquiez salue le travail de Simone Veil sur l’IVG, qu’il estime avoir été «à l’avant-garde». Mais quand Olivier Pourriol lui demande: «aujourd’hui, à droite, vous n’avez pas l’équivalent de Simone Veil?», il répond qu’il y a «Roselyne Bachelot d’une certaine manière». Rappelons que Roselyne Bachelot est, elle, favorable à l’ouverture du mariage aux couples de même sexe…

Interrogé par Sophia Aram sur les raisons de sa position personnelle sur le sujet, Laurent Wauquiez tente d’expliquer sa vision:

«Tout ce qui est lutte contre les discriminations, sur les aspects juridiques, le fait d’offrir un cadre qui soit stable à une relation entre deux personnes du même sexe, je le comprends très bien, et je suis le premier à militer pour ça. Le mariage, pour moi, dans la vision que j’ai, telle qu’elle a été construite, c’est une union entre 2 personnes de sexe différent».

La présidente de SOS homophobie lui répond: «La première discrimination faite aux personnes homosexuelles, c’est quand même l’inégalité dans le droit. Permettre le mariage entre personnes de même sexe, c’est lutter contre la première discrimination, la discrimination institutionnelle».

Laurent Wauquiez s’interroge alors à haute voix:

«C’est une vraie question de fond qui est: qu’est-ce que c’est que la lutte contre les discriminations? La question qui est posée, c’est, des personnes qui ont des approches différentes, est-ce qu’elles doivent toutes avoir accès aux mêmes dispositifs dans la société française et dans la République?»

«Ça s’appelle l’égalité», répond Élisabeth Ronzier.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez sur LE GRAND JOURNAL