Lors de la Marche des Fiertés de Paris le 30 juin 2012, Yagg est allé à la rencontre des marcheuses, militantes, artistes et bénévoles pour recueillir leurs points de vue sur la (sous-?)représentation des lesbiennes lors de cet événement. Chacune à leur manière, elles ont apporté un élément de réponse à la façon dont les lesbiennes peuvent s’emparer de l’espace public.

Lors de l’édition de cette année, le char du collectif Gouine comme un camion, un des seuls chars exclusivement lesbiens du défilé, aura marqué les esprits et reflété un regain d’énergie de la communauté lesbienne (lire aussi: Les collectifs, une nouvelle visibilité lesbienne).