«Entrez dans l’histoire l’été prochain avec la première croisière gay RSVP qui fera escale au Maroc», annonçait fièrement sur son site internet français le tour-opérateur RSVP Vacations. Parti de Barcelone vendredi 29 juin, le Nieuw Amsterdam devait accoster dimanche à Casablanca, avec à son bord 2100 touristes gays européens et américains. Malheureusement pour eux, cette étape a finalement été annulée. «Notre agent au port de Casablanca nous a avisé que les autorités ont refusé notre visite prévue le 1er juillet, bien qu’elles nous l’aient confirmé précédemment», a fait savoir l’agence organisatrice.

Cette mesure, les autorités marocaines la démentent formellement: «Nous n’interdisons aucun bateau de croisière et nous ne demandons pas à nos visiteurs leurs préférences sexuelles» a affirmé le ministre du tourisme, Lahcen Haddad, cité par 360°. D’après le site Afriquinfos.com, c’est le ministre de l’intérieur, Mohand Laenser qui serait à l’origine de cette décision.

L’annonce de cette escale avait provoqué un tollé chez les conservateurs quelques semaines auparavant. Le site Yabiladi rapporte que des médias comme le quotidien Akhbar Al Yaoum, se sont aussi interrogés sur l’arrivée de cette croisière, notamment au regard de la loi, qui selon l’article 489 du code pénal, punit l’homosexualité de six mois à trois ans de prison. La question de l’homosexualité reste encore un tabou dans la société marocaine.

Au final, le paquebot de la Holland America Line a fait escale à Cadix, puis a remonté comme prévu les côtes espagnoles vers Ibiza.

Photo Holland America Line

soutien yagg