Partant du principe que «trop de Gaga music tue la pop music», le yaggeur H.I.P. s’est tourné vers la musique indie. Il raconte… et remercie. À lire sur son blog.