Le Strass (Syndicat du Travail Sexuel), Étudions Gayment, OUTrans et Act Up-Paris appellent à un die-in, le lundi 30 avril, à 19 heures. Le lieu est hautement symbolique: la statue de Jeanne d’Arc, place des Pyramides, à Paris, là où le lendemain se retrouveront les partisans du Front national.

C’est en réaction au score élevé du parti d’extrême droite qu’une soixantaine de personnes et plusieurs associations s’étaient retrouvées au local d’Act Up-Paris, le mardi 24 avril, pour débattre de l’après premier tour et des actions à mener. L’idée de ce rassemblement devant la statue de Jeanne d’Arc, soutenue par SOS Racisme, est très vite approuvée.

«DES PARTIS QUI PRÔNENT LA HAINE DES MINORITÉS»
Les associations estiment que «si on fait les comptes des votes donnés à Le Pen, Sarkozy et Dupont-Aignan, ce sont 48 % des votant-e-s qui ont donné leur soutien à des partis qui prônent la haine des minorités». Mais le rassemblement vise aussi à dénoncer le FN, ses idées et ceux qui les appliquent.

Act Up-Paris, qui dans un précédent communiqué, avait déjà appelé à battre Nicolas Sarkozy, dénonce aujourd’hui l’attitude de l’UMP et de son candidat. «Le progrès pour l’UMP, c’est utiliser la crise contre les malades, les étranger-e-s, les immigré-e-s, les non-blanc-he-s, les gouines, les trans’, les chômeur-se-s, les précaires, les LGBT, les drogué-e-s, les putes, les prisonni-e-r-e-s, les salarié-e-s, les étudiant-e-s, les retraité-e-s, les femmes, et tant d’autres.»

Pour lire l’intégralité du communiqué, allez sur le site d’Act Up-Paris.