Jusqu’au 5 mai, En Ballotage, au Théâtre Clavel, à Paris, propose un regard pertinent – qui plus est en pleine période de campagne électorale – sur l’homosexualité dans le monde de la politique.

SACRIFIER SON IDENTITÉ
Édouard, jeune loup séduisant, est en passe de devenir à 23 ans le plus jeune député de France. Drivé par un père de droite aux idées conservatrices (très Christian Vanneste style), le jeune homme est en route vers le succès, si ce n’est que son homosexualité, qu’il vit en secret, va changer la donne. Pourra-t-il sacrifier son identité (et son amour) sur l’autel de la réussite, allant même jusqu’à tenir un discours homophobe pour plaire à son père et à son électorat?

TUER LE PÈRE
Soyons clair, En Ballotage ne brille pas par l’originalité de sa mise en scène, mais plutôt par la subtilité de son analyse des mœurs politiques. En évitant tout manichéisme entre les bons gay-friendly forcément à gauche et les méchants homophobes forcément à droite, la pièce s’intéresse davantage aux mécanismes du pouvoir et aux conflits entre générations. Comme si pour enfin progresser dans la visibilité des élu-e-s homos, il fallait en quelque sorte tuer le Père. Intéressant.

Rencontre avec Benoît Masocco, l’auteur et le metteur en scène, ainsi qu’Arthur Molinier, l’acteur principal.

En Ballotage, au Théâtre Clavel, Paris, jusqu’au 5 mai 2012. Infos pratiques et réservations sur le site officiel.