Dans un texte publié sur son site officiel, François Bayrou prend clairement position sur les questions liées à l’homoparentalité. Il fustige d’abord l’hypocrisie qui entoure le sujet: «Je ne comprends pas le débat sur l’homoparentalité. Elle existe. Il y a des centaines de milliers d’enfants, nés de pères ou de mères qui se sont, au cours de leur vie, découverts homosexuels, après avoir vécu en tant qu’hétérosexuels. Alors, dire « l’homoparentalité, c’est affreux »… Excusez-moi, mais c’est la vie de tous les jours!».

Sur l’adoption, le président du MoDem assure ensuite, qu’en tant que président du Conseil général des Pyrénées-Atlantiques, il est même intervenu «pour qu’il n’y ait pas de distinction sur le sujet.»

GESTATION POUR AUTRUI
François Bayrou se déclare également favorable à la reconnaissance du parent social et même à la gestation pour autrui (GPA), sujet qui fait pourtant débat même à gauche: «C’est très compliqué. J’ai des amis, des couples d’hommes, militants au MoDem, qui y ont eu recours. Cela pose d’abord la question du rapport marchand. Alors, j’adopte une ligne de conduite: essayons de faciliter une chose qui, pour moi, est précieuse, la vie des enfants. Des gens, que je respecte, sont très révulsés par la gestation pour autrui, et en même temps, il y a des enfants qui naissent de cette manière. Respectons leur vie, et donnons-leur des droits.» Qu’il s’agisse de la reconnaissance des GPA réalisées à l’étranger ou de l’autorisation pure et simple des «mères porteuses» en France, le candidat à la présidentielle ne le précise pas.

Alors François Bayrou pour l’égalité des droits totale? Oui et non. Comme il le disait sur Yagg en juin dernier, lors du vote sur la proposition de loi de Patrick Bloche, il est favorable à l’égalité des droits, mais souhaiterait que le terme de «mariage» soit réservé aux couples hétérosexuels (voir vidéo ci-dessous).


Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Mariage pour tous: les réactions des députés après le vote.

À transmettre en tout cas à Christine Boutin qui laissait entendre ce matin qu’elle pourrait soutenir François Bayrou (lire Christine Boutin menace de soutenir François Bayrou en 2012).