En 2010, le nombre de découvertes de séropositivité chez les gays et les Hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) a été estimé à 2500 par l’Institut de veille sanitaire (InVS), qui publie ces chiffres du VIH/sida en France ce mardi 29 novembre.

Extrait du BEH du 29/11/11 (InVS).

Le nombre de gays qu’on découvre séropositifs est en augmentation sur la période 2003-2010 (figure ci-dessus) alors qu’il baisse dans les autres groupes.

L’âge moyen au diagnostic était de 36,5 ans en 2010, sans augmentation depuis 2003. Cette stabilité de l’âge moyen depuis 2003 recouvre cependant une augmentation de la part des jeunes de moins de 25 ans (de 7% à 14%), une diminution de celle des personnes de 25 à 49 ans (de 81% à 73%), tandis que celle des 50 ans et plus est restée stable autour de 12%.

ÉPIDÉMIE ACTIVE
Les tests d’infection récente montrent aussi que l’épidémie reste active chez les HSH puisque près d’un sur deux (44%) des nouveaux séropositifs a été contaminé dans les six derniers mois avant le test.

La région Ile-de-France est la plus touchée en métropole avec 235 nouveaux cas par million d’habitants mais c’est dans les départements français d’Amérique que les taux de nouvelles séropositivités sont les plus élevés avec 1124 cas par million en Guyane et 517 en Guadeloupe.

Nous reviendrons plus longuement sur ces données prochainement sur Yagg.