La communauté LGBT de la cité phocéenne parviendra-t-elle un jour à se sortir des querelles associatives et/ou de personnes (ce qui revient souvent au même)? C’est la question que l’on est en droit de se poser au vu des derniers rebondissements.

EUROPRIDE 2013
En juillet 2010, la ville avait eu droit à deux marches des fiertés, une officielle, organisée par l’association Tous&Go, l’autre non, mise en place par Fiertés de Provence (lire Il y aura bien deux gay prides à Marseille cette année). En octobre 2010, l’Europride 2013 était accordée à Marseille, et plus précisément à la Lesbian and Gay Pride Marseille (LGP Marseille), qui avait déposé le dossier avant de disparaitre un peu du paysage. En janvier 2011, Tous&Go faisait face à une vague de démissions, dont celles de Suzanne Ketchian, membre fondatrice de Tous&Go et vice-présidente, et de Gilles Dumoulin, administrateur, ce qui ne l’a pas empêchée de réussir sa gay pride.

Dernier épisode: l’European Pride Organizers Association (EPOA) a estimé que la LGP Marseille et Tous&Go n’ayant pas réussi à résoudre leur différends, la LGP Marseille organiserait seule l’Europride. Lors de la récente assemblée générale de l’EPOA, la LGP Marseille était représentée par Suzanne Ketchian et Gilles Dumoulin, ex-membres de Tous&Go et respectivement secrétaire générale et président de la LGP Marseille.

À cela est venu s’ajouter un communiqué diffusé ce mardi 29 novembre, par lequel la Coordination Interpride France (CIF), qui autorise ou non, en accord avec leur propriétaire la Sofiged, l’utilisation des marques Lesbian & Gay Pride, GayPride et Pride, annonce avoir radié Tous&Go «pour non-respect de sa charte éthique». C’est pour cette même raison que la LGP Marseille avait elle-même été radiée en avril 2010 par la CIF, qui aujourd’hui, lui exprime son soutien pour l’organisation de l’Europride 2013.

La réponse de Tous&Go n’a pas tardé, qui dénonce «de graves dysfonctionnements au sein de la Coordination Interpride France» et fait savoir qu’elle porte l’affaire devant la Justice.